Quand le Lion mangea le Fennec

Maroc — Algérie 4-0
Débâcle Algérienne, Sur-performance Marocaine ou tout simplement un script écrit d’avance

1-0  Benatia à la 25ieme: Tout va bien….c’est seulement un but…
2-0  Chamakh (38eme): Tout va bien…c’est seulement 2 buts…
3-0  Hadji (60eme): Tout va bien….tant que l’EN d’Algérie ne se prend pas 4 buts…
4-0  Assaidi (68eme): Tout va bien….Tout va bien…..Tout va bien

Je résume le fond de ma pensée durant les buts qui a essaye de bloquer le négatif, le pessimiste, le septique…..le réaliste.

Comme le titre l’indique, j’ai hésité dans le choix du titre mais plus on le relit plus on réalise qu’on a vu une débâcle algérienne, une excellent performance du Maroc et un film écrit dont le début donnant espoir, un développement mou et une fin dramatique.Il serait injuste pour mes confrères marocains et les Lions de l’Atlas dans le monde entier d’expliquer le match seulement par une débâcle, contre-performance algérienne.

La confiance avec la victoire algérienne contre le Maroc à Annaba a regonflé le torse de l’EN d’Algérie, une victoire qui était obligatoire pour les Fennecs afin de rester dans la course pour se qualifier à la CAN 2012. Cette victoire a renforcé les acquis du coach Abdelhak Benchikha et a réconforté sa place comme ‘’le General’’ de l’EN, prônant la combativité et les duels : le scénario est préparé, le suspense pour le match retour à Marrakech est enclenché.

Beaucoup de fans sur les différents forums (http://forum.dzfoot.com/) et medias sociaux (Nassimalg82)  ont souvent prévenu des lacunes graves de cette équipe algérienne malgré un parcours vers la Coupe du Monde 2010 héroïque, parsemé d’obstacles et de combats qui ont galvanisés tout un pays, toute une population, toute une équipe.

Certains blâmaient Rabah Saadane pour tous les maux du monde mais  personnellement je ne peux que le remercier pour tout son travail de fond sans vraiment pouvoir créer un fond de jeu, une tactique de jeu…sans identité algérienne du football. Tout ceci a été clairement poussé par la FAF (www.faf.dz) qui sans le clamer à chercher des gains courts termes sans jamais pensé au long terme. Des objectifs courts termes qui ont ramené un influx de joueurs qu’on dit binationaux, parmi lesquels on a vu des bons coups et des mauvais coups. Un influx qui n’a presque inclus aucun joueur qu’on dit ‘’local’’ évoluant en Algérie.

Le match en soi a été une leçon de football par le Maroc qui a su applique les bases du football que l’EN d’Algérie n’a jamais pu/voulu faire depuis la CAN 2000, la dernière équipe d’Algérie qui a su jouer au football.

  • Passes courtes sur le sol
  • Mettre son adversaire hors position
  • Créer un surnombre
  • Déplacement des joueurs libres autour du porteur du ballon afin de lui donner des solutions
  • Profitez des points faibles de l’adversaire
  • Gestes individuels au profit du collectif

Je vous donne l’impression de régurgiter des bases évidentes et innées du football à tous ses niveaux mais vous serez étonné de la difficulté d’appliquer ses consignes comme faisant partie d’un jeu collectif huilé…à moins de s’appeler le FC Barcelone.

Je vais parler du coté tactique et technique du match dans un prochain article avec une vision plus objectif et tactique de ce match. On peut beaucoup apprendre et désapprendre de ce match en tant que fan de football.

Une parole de chanson qui résume bien le match pour moi et la situation des 2 équipes par rapport a leurs situations :

‘’Every new beginning comes from some other beginning’s end ‘’ 

 

Semisonic – closing Time

Posted on 5 June 2011, in Soccer. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: