FC Barcelone contre AC Milan 2-2

Le Tiqui-Taca contre le Fuoriclasse

Il est 11 :00 PM et j’ouvre le menu de mes enregistrements de mon enregistreur numérique et je trouve ‘’Soccer UEFA Ligue des Champions’’. Ah oui!! Je ne suis plus étudiant (ca fait déjà 6 ans), c’est fini les matchs européens de la semaine en plein après-midi : on travaille maintenant de 9 à 5. Donc soit on trouve des résumés sur internet/tv, soit on enregistre le match (légalement bien sûr) et on regarde ca tranquillement, à tête reposée.

L’affiche est plus qu’alléchante car historiquement des matchs incluant ces 2 équipes donnent en général quelque chose de pas mal que ce soit des demi-finales et finales de LDC avec des scores  très loin d’être vierge.

Je suis assis, Coke Zéro à la main et le match commence. On profite bien du HD avec une belle vue du Nou Camp, un stade massif, une cathédrale du football et ensuite j’entends un sifflet et le ballon bouge. Je me dis que c’est bon,  le match commence donc je prends une bonne gorgée de soda et je me concentre. 18 secondes plus tard, Pato nous fait un crochet au milieu de terrain, braque et nous fait un sprint ‘’Usain Boltien’’ : 1-0 AC Milan. Là je me dis tout de suite, les milanais ne sont pas là pour faire du spectacle et de la figuration et Busquets montre ses non-qualités de sprinter jamaïcain avec Mascherano encore au milieu de terrain cherchant le ballon.

Malgré ce choc assez rude, le FC Barcelone continue à faire son petit chemin sans paniquer et à travers le match reviendra au score pour terminer le match sur un score de 2-2 :

  • À la 36ieme minute, Messi ridiculise 3 joueurs ‘’Milanese ‘’ les transforment en escalope milanaise se retrouve cote gauche pour donner ca cadeau à Pedro, qui est peut-être le joueur le plus opportuniste que j’ai jamais vu.
  • À la 50ieme minute, David Villa continue, sur un coup franc aux 25 mètres, a démontré sa classe internationale en déposant un caviar de ces caviars pour battre Abbiati qui ne bouge même pas
  • À la 94ieme minute, Clarence Seedorf frappe un corner qui trouve Thiago silva au point de penalty qui crucifie Valdés pour finir le match sur un score de 2-2

Tout au long du match, le FC Barcelone n’a pas hésité une fois à continuer son jeu baptisé le Tiki-Taka. Le Tiki Taka, un style associé au FC Barcelone et l’équipe d’Espagne sous Aragones et Del Bosque,  qui se caractérise par un jeu  de passe court et de mouvement en faisant passer le ballon par différents ‘’canaux’’ tout en gardant possession du ballon : le ballon va plus vite que l’homme.

L’AC Milan, de son côté, joue la carte du réalisme sachant qu’il fait fasse a l’histoire en jouant de façon défensive, en grosse partie contre son gré, mais est plus que capable de survivre sans ballon. Cet instinct de survie se joint à un réalisme italien hors-pair avec des joueurs de classe dit Fuoriclasse, dit Champion.

Jamais je ne cesserai de m’étonner des petites choses dans la vie et en regardant le FC Barcelone avec son Tika-Taka et l’AC Milan avec ses joueurs de classe nobles, je ne fais juste qu’apprécier les petites passes, les jolis appels, les courses intelligentes, les duels propres.

Plus qu’un sport… més que un esport

Posted on 13 September 2011, in Soccer and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: